Installer un serveur Debian

De Wiki Dane (ex wikitice)
Aller à : navigation, rechercher

version du 28/03/2011

auteur : Michel Suquet (Collège Jean Monnet 91640 Briis-sous-Forges)


…Article en chantier…


Présentation

Cet article présente un certain nombre de points sur lesquels il est important de réfléchir lorsqu'on veut installer un serveur.

Voici les éléments qu'il faudra mettre au clair avant d'installer le serveur :

* son utilisation
* son nom
* son adresse IP dans le réseau local
* la structure des partitions
* les mots de passe root (qui servira constamment) et d'un utilisateur lambda (qui ne servira pas à priori)

Après avoir présenté rapidement les différentes étapes de l'installation de base, l'article propose une configuration de paramètres de base comme la synchronisation du temps sur le Slis, l'installation d'un logiciel facilitant la gestion des fichiers et répertoires, la configuration de l'onduleur et l'installation d'un serveur ssh pour la gestion à distance du serveur.


Préliminaire

Je vous conseille de mettre en place, au niveau du Slis, un certain nombre de paramètres pour faciliter, d'une part, l'installation du système d'exploitation Debian, puis, d'autre part, la gestion du serveur.

  • routes
  • enregistrement dns


Installation de base

L'installation de base est classique et pourra se faire par le moyen le plus approprié (CD ou réseau). Il faut compter environ 30 min pour cette partie si vous le faite par le réseau.

Comme votre machine est destinée à être un serveur, il n'est pas nécessaire de choisir l'installation Bureautique. Je vous conseille d'ailleurs de ne choisir que l'installation de base. Les services seront installés plus tard en fonction de l'utilisation du serveur.


Configuration du serveur

Installez d'abord un logiciel pour vous faciliter la gestion des fichiers et répertoires : midnight commander

# aptitude install mc

Et pour l'utiliser :

# mc

Configurez Grub

# nano /etc/default/grub
# update-grub

Configurez les sources de mise à jour

# nano /etc/apt/sources.list
# aptitude update
# aptitude upgrade

Configurez le temps pour synchroniser le serveur sur le Slis

# aptitude install ntp
# nano /etc/ntp.conf
# /etc/init.d restart


Configuration de l'onduleur

Divers logiciels existent pour gérer votre onduleur. Le meilleur est sans doute nut mais sa configuration n'est pas simple car il y a plusieurs fichiers à modifier. Selon la marque de votre onduleur, il est parfois plus simple de choisir un autre gestionnaire.

Par exemple, pour un APC Smart-UPS, on peut installer apcupsd

# aptitude install apcupsd

Une fois l'installation faite, la configuration se fait à l'aide de 2 fichiers : /etc/apcupsd/apcupsd.conf et /etc/default/apcupscd.

Éditez le fichier /etc/default/apcupscd

# nano /etc/default/apcupscd

Repérez la ligne suivante :

ISCONFIGURED=no

Il suffit de changer no par yes pour obtenir :

ISCONFIGURED=yes

Enregistrez cette modification (Ctrl+O) puis quittez le mode d'édition (Ctrl+X).

Éditez le fichier /etc/apcupsd/apcupsd.conf

# nano /etc/apcupsd/apcupsd.conf

Vérifiez les différents paramètres disponibles dans ce fichier : les commentaires correspondants me semblent suffisants pour vous permettre cela sans problèmes particuliers. Par exemple, vous pouvez donner un nom à votre onduleur…

Enregistrez les éventuelles modifications (Ctrl+O) puis quittez le mode d'édition (Ctrl+X).

Il reste à démarrer le service :

# /etc/init.d/apcupsd start

Puis à redémarrer le serveur pour que le pilote de l'onduleur soit pris en compte correctement :

# reboot

Vous pouvez alors avoir un certain nombre d'informations sur votre onduleur :

# apcaccess

Il est aussi possible de procéder à certains tests mais, pour cela, il faudra d'abord arrêter le service :

# /etc/init.d/apcupsd stop
# apctest

à la fin des tests, ne pas oublier de redémarrer le service

# /etc/init.d/apcupsd start


Gestion du serveur à distance

Une fois le serveur mis dans le local des serveurs avec son onduleur, il s'agit de pouvoir avoir accès à une console. Le mieux est d'utiliser le protocole ssh et il est nécessaire d'installer ssh en mode serveur sur votre serveur :

# aptitude install openssh-server

À partir d'une autre machine, qu'elle soit chez vous ou sur le réseau local, vous pourrez alors ouvrir une console de gestion :

Exemple d'un client Debian :

$ ssh root@nom_du_serveur

Exemple d'un client Windows :

utilisez Putty

Exemple d'un client extérieur au réseau :

* ouverture d'un port par l'intermédiaire du Slis
* $ ssh root@clg-monnet-briis -p 8000 (cas d'une machine Linux)
* lancer Putty (cas d'une machine Windows)